FAIRE UN DON

Voici comment vous pouvez nous soutenir

Le congé payé de prise en charge en vigueur

Les enfants atteints de cancer ont besoin de parents à leurs côtés qui les accompagnent intensément et pour une longue durée - une situation extrêmement difficile pour les parents en activité. Par conséquent, Cancer de l’Enfant en Suisse s’est engagé pour l’amélioration des conditions-cadres juridiques pour les parents d'enfants atteints de cancer – nous avons pu célébrer notre premier succès après à peine un an d’engagement intense : la nouvelle loi fédérale visant à améliorer la conciliation entre activité professionnelle et prise en charge de proches entrera en vigueur en 2021.


Les enfants atteints de cancer qui luttent pour leur vie ont besoin de parents à leurs côtés qui les accompagnent intensément et pour une longue durée. La plupart des jeunes patients sont des nourrissons et des enfants en bas âge. De nombreux parents en activité se sont ainsi retrouvés jusqu’ici dans une situation particulièrement difficile. C’est pourquoi Cancer de l’Enfant en Suisse s’est engagé pour l’amélioration des conditions-cadres juridiques pour les parents d'enfants atteints de cancer – nous avons pu célébrer notre premier succès après à peine une année d’engagement intense : la nouvelle loi fédérale visant à améliorer la conciliation entre activité professionnelle et prise en charge de proches entrera en vigueur en deux étapes en 2021.

 

Priorité au congé payé de prise en charge avec protection contre le licenciement 
Jusqu'à fin 2019, la loi autorisait une absence maximale de trois jours pour soigner et s’occuper d’un enfant malade. La prise en charge d’un enfant atteint du cancer peut toutefois s’étendre jusqu’à un an et souvent même plus. Dans le cas de maladies cancéreuses nécessitant un traitement de longue durée, les parents doivent aussi faire face à des phases d’interruption du travail au cours des années suivantes. À la peur pour l'enfant malade peut venir s’ajouter l'inquiétude de perdre son emploi et donc sa sécurité financière. Par conséquent, Cancer de l’Enfant en Suisse s'est activement mobilisé à tous les niveaux de la consultation parlementaire en faveur d'un congé payé de prise en charge avec protection contre le licenciement et pour une meilleure protection juridique des familles d’enfants atteints d’un cancer.

 

Le fruit de notre engagement : la nouvelle loi fédérale de soutien aux proches soignants 
Lors d’un votre historique, le 20 décembre 2019, aussi bien le Conseil des Etats que le Conseil national se sont prononcés en faveur du projet de loi relatif à la conciliation de la vie professionnelle et de la prise en charge des proches. Avec ce vote final, les deux chambres ont reconnu l'urgence d'agir concernant cette préoccupation centrale de la politique sociale. Même si le temps consacré aux soins et à la prise en charge d'un enfant atteint d'un cancer est loin d'être couvert, Cancer de l’Enfant en Suisse salue cette première étape importante visant à améliorer la conciliation entre activité professionnelle et prise en charge de proches et se réjouit d'avoir activement contribué à ce succès.

La première phase, entrée en vigueur le 1er janvier 2021, règle la poursuite du paiement du salaire en cas d'absences de courte durée et étend les bonifications pour les tâches d’assistance dans le cadre de l'AVS. En outre, le droit au supplément pour soins intenses et à l'allocation pour impotent de l’AI pour les enfants est ajusté. Dans un deuxième temps, le congé payé de prise en charge de 14 semaines pour les parents d'enfants gravement malades ou accidentés entrera en vigueur au 1er juillet 2021.