Notre Engagement

Création de l’association

Le réseau Cancer de l’Enfant en Suisse est né d’une collaboration entre des organisations suisses du secteur du cancer pédiatrique, qui s’est intensifiée à partir de 2009. 2012 a marqué la signature d’une déclaration d’intention aux termes de laquelle il a été constaté que la collaboration entre les organisations existantes devait être à la fois intensifiée et mieux coordonnée. Les expériences recueillies pendant les années précédentes avaient montré qu’une forme plus souple de regroupement, servant principalement à l’échange d’informations et d’expériences, ne permettait pas d’atteindre cet objectif. Le réseau Cancer de l’Enfant se devait donc d’être perfectionné pour prendre une forme lui permettant de se charger de tâches plus complexes.

Un groupe de projet permanent composé de représentants des organisations a été créé en février 2014 et un chef de projet chargé de la mise en place de la nouvelle organisation a été engagé à 50% en mai 2014. Début 2015 verra la fondation de l’association Cancer de l’Enfant en Suisse, qui sera lancée le 15 février à Berne à l’occasion de la Journée internationale du cancer de l’enfant. 

Monsieur le Conseiller fédéral Alain Berset assurera le patronage de ce lancement. 

Memorandum of Understanding, 2012

Les points suivants, qui ont été formulés par des représentants des différentes organisations lors de la séance du 28 mars 2012 à Berne, forment à ce jour encore la base de la collaboration:

  1. Le réseau s’est fixé pour objectif d’améliorer la situation des enfants atteints de cancer et de leurs proches dans tous les domaines (traitement médical, suivi psychosocial, recherche et soins de suivi) afin de satisfaire de façon aussi complète que possible les besoins des personnes concernées.
  2. Pour y parvenir, il est indispensable que les forces en présence en Suisse aussi bien que les différentes thématiques liées au cancer pédiatrique soient regroupées. 
  3. Le réseau Cancer de l’Enfant se charge des thèmes et activités qui, pris individuellement, ne sont pas à la portée des organisations existantes dans ce domaine.
  4. La situation doit être améliorée simultanément dans trois secteurs d’importance égale: l’entraide, la recherche et les soins de suivi. 
  5. En outre, le réseau Cancer de l’Enfant s’efforce de sensibiliser la population (c’est-à-dire les personnes qui ne sont pas concernées) à la situation et aux besoins des enfants malades et de leurs proches. 
  6. Des coopérations sont surtout instaurées avec les organisations membres du réseau.
  7. Les fonds nécessaires sont mis à disposition par ces organisations mais aussi par des organismes tiers.