GOPS

A notre propos

Le Groupe d’Oncologie Pédiatrique Suisse (GOPS) est un organisme d’utilité publique qui œuvre, par le biais d’activités de recherche axées sur les patients, en faveur d’une amélioration des traitements et de la qualité de vie des enfants et adolescents atteints de cancer. Nous nous engageons dans l’ensemble de la Suisse et disposons d’un réseau international. Nos membres sont des cliniques suisses qui prennent en charge des enfants et des adolescents atteints de cancer et de maladies du sang, notamment des services spécialisés des cinq hôpitaux universitaires suisses ainsi que de quatre hôpitaux pédiatriques ou cantonaux. Le GOPS a créé le Registre Suisse du Cancer de l’Enfant et sa propre banque de tumeurs. 

Prestations et services

De nombreuses affections cancéreuses et maladies du sang chez l’enfant et l’adolescent peuvent aujourd’hui être traitées avec succès. Mais cela n’est pas encore une généralité. Par ailleurs, les enfants et les adolescents ne souffrent pas des mêmes formes de cancer que les adultes et présentent des besoins spécifiques. Nous tenons compte de tous ces aspects et axons nos recherches sur ces problématiques prioritaires. 

Nous assurons des traitements et des prises en charge des patients à la pointe des sciences médicales. Notre objectif est de permettre à chaque enfant et chaque adolescent malade de bénéficier du traitement le plus efficace possible tout en jouissant d’une qualité de vie la meilleure possible aussi bien à court qu’à long termes. Pour ce faire, nous menons des études thérapeutiques contrôlées sur le plan de la qualité et nous concertons en permanence aussi bien au sein du GOPS qu’avec des groupes d’experts internationaux. Le recensement et l’analyse systématiques des données par le Registre Suisse du Cancer de l’Enfant permet en outre de clarifier des questions en suspens concernant la prévention et les effets à long terme du traitement. En rassemblant des échantillons tumoraux dans notre propre banque de tumeurs et en les étudiant, nous perfectionnons nos connaissances en ce qui concerne les particularités du cancer chez l’enfant et l’adolescent.